02 octobre 2007

Retour à la case départ.

Ce matin je n'avais pas envie d'aller bosser. Parce que c'était la fin du week end, entre autres. Mais j'y suis allée, naturellement. Je me disais que cette journée allait être merdique. Pressentiment ou simple mauvaise volonté ? Sentiment qui allait se concrétiser.

Je n'ai plus de patron. Ce matin, le libraire qui m'employait m'a annoncé, non sans difficulté, que finalement, il ne pouvait me garder. Qu'il ne pouvait se faire maître d'apprentissage, à cause de la structure de la librairie, etc. Un employé à mi-temps lui conviendrait mieux. Soit. Je n'y peux rien.
J'avais oublié que même si ça se passait à peu près bien, il y avait la période d'essai, de deux mois. Je baignais dans l'insouciance, j'étais en sécurité pour deux ans, tout allait bien, de mon point de vue
. Et paf. Je suis tombée de haut, bien sûr. Il aurait pu être salaud: attendre la fin des deux mois d'essai pour me remercier. C'est vrai. Ca donne bonne conscience de penser ainsi.

Voilà. Puisqu'en août, j'avais parlé de mon nouveau statut de salariée, il me semble qu'il fallait que je vous fasse une mise à jour, très chers lecteurs plus ou moins anonymes. Mais je me serais bien passée de ce genre de mise à jour. Depuis quelques temps, je pensais parler des livres que j'ai lu récemment. A reporter.

Bon allez, je vais appeler une des librairies que l'INFL, mon CFA librairie, m'a conseillées de joindre.
Retour à la case départ.

1 Comments:

Anonymous chinuy said...

Hihi merci pour ton tit dessin je l'ai posté sur mon blog. A part ça j'espère que tu retrouvera vite du boulot ^o^ allez gamba tene

03 octobre, 2007 11:03  

Enregistrer un commentaire

<< Home